• JoomlaWorks Simple Image Rotator
Cogitations et actions
Chronique 115
31-10-2021

 

Ethique et carnivorisme, là est la question

 

Image Active

  

Au cas où vous ne feriez pas partie de mon fan club, tout d'abord bienvenue, ensuite vous avez tort, enfin bienvenue dans un monde de chroniques souvent consacrées à la question de l'alimentation, de notre régime alimentaire et donc à celle de la consommation d'animaux. Il s'agit certes d'un intérêt personnel -et après tout j'ai le droit- mais aussi d'une question de société tant il est clair que ces questions posent problème et vont devoir trouver de substantielles solutions pour avancer sur le chemin de la Transition.

Dans ce contexte, je voudrais saluer et souhaiter bonne chance à une nouvelle revue publiée en partenariat par les Editions de l'Echiquier et l'Obs. Elle s'appelle « En mutation. Débattre des métamorphoses écologiques et sociales » et vous pouvez dès à présent vous procurer son n°1 consacré à une question plus que pertinente sur le fond et plus que d'actualité tout court : Peut-on être un carnivore éthique ? Très belle, notamment grâce à ses nombreuses illustrations et à une véritable identité graphique d'ores et déjà affirmée, elle est aussi agréable à manier et coûte finalement le prix d'un livre tout simplement parce que son contenu, sur 160 pages, s'apparente de par son effort informatif à un véritable ouvrage. J'en profite pour vous signaler et vous encourager dès à présent à commander le n°2 au prix de 15 euros ; il est prévu pour le printemps prochain.

Lire la suite...
 
Chronique 114
30-10-2021

 

Note de lecture

Ce que dit la recherche sur la reterritorialisation de l'alimentation,

point focal pour LocoBio

 

  

Comme il est bon de prendre une certaine hauteur afin de voir en quoi elle pourrait inspirer l'action locale, j'ai comme à mon habitude regardé du côté de ce que disent non plus les acteurs de ce que l'on appelle désormais « la gouvernance alimentaire territoriale » mais les observateurs. Comme ce mouvement n'en est plus à ses débuts, il suscite en effet des études très intéressantes, parmi lesquelles celles de la géographe Camille Billion qui confronte 3 études de cas (Lyon, Nantes et Figeac en région Occitanie) à un outillage conceptuel que je connais assez bien puisqu'il s'agit de ma « planète d'origine », la science politique et l'un de ses sous-champs disciplinaires : l'analyse des politiques publiques. Bien que remontant à quelques années (2017) et c'est important à noter car les choses bougent assez dans ce paysage, j'ai choisi cet article initialement paru dans la revue Géocarrefour parce qu'il offre selon moi une clef de lecture optimale pour comprendre et accompagner ce qui se passe actuellement dans ce domaine.

Lire la suite...
 
Chronique 113
29-10-2021

 

Allez, tous à la diète !

Mais comment ça, manger végane, c'est vraiment du sérieux ?

 

Image Active

  

Le titre de cette chronique est un clin d'oeil aux lecteurs des chroniques précédentes qui, ayant pour ambition non dissimulée d'aborder des chapitres un brin idéologiques et surtout de me positionner comme candidate très officielle à la plus haute fonction de l'Etat, c'est-à-dire locataire du Palais de l'Elysée-Pissenlits, auront supporté des phrases-à-rallonge-à-rallonge-pas-comme-celle-ci. Mais que voulez-vous, c'est difficile de faire de la vulgarisation sur des sujets complexes, on vous a dit com ple xes !.

Ensuite, ce titre fait volontairement référence à un lieu commun qui concerne tout mode d'alimentation alternatif. Bon, avec le végétarien et le végan, ça va de mieux en mieux et d'ailleurs le captage par des multinationales de l'agro-alimentaire de ces marchés au départ de niche contribue à une certaine popularisation. N'empêche, on est encore loin du compte en matière de conversions possibles. Oui, vous avez bien lu : « conversions » ! Ah, on savait bien que je cherchais à convertir, que je suis une « radicale » et que même c'est pas bien et que même le monde qui nous entoure, lui, n'est absolument pas radical. Non, ce que je veux dire par là, c'est que mieux informer sur ces régimes alimentaires qui présentent le double avantage de tenir la route scientifiquement du point de vue de la santé et de contribuer à la transition climatique par la baisse de consommation de viande, sans parler des aspects éthiques liés à l'amélioration de la « condition animale », cela est une réelle nécessité. Bien sûr, chacun fait ses choix et d'ailleurs ils peuvent évoluer tout au long de la vie, c'est ça qui est bien justement avec la vie.

Lire la suite...
 
Chronique 112
28-10-2021

 

Autonomie alimentaire et résilience :

un livre qui va tout vous expliquer !

 

Image Active

  

Pour reprendre un slogan publicitaire, c'est un petit livre mais il fait le maximum. Pour tous ceux qui ne comprennent rien à ce sujet et voudraient que cela cesse. Pour les autres qui jusqu'ici s'en moquaient un peu mais commencent à se poser des questions enfin sérieuses et qui, comme les premiers, ne comprennent rien aux grands enjeux liés à cette question, et donc veulent comme eux que cela cesse. Pour les autres qui devront bien, bon gré mal gré s'y mettre et retrousser leurs manches s'ils veulent tout simplement avoir encore quelque chose à becter, eh bien voici LE livre par lequel il faut commencer. Il s'agit de Vers l'autonomie alimentaire. Pourquoi, comment et où cultiver ce que l'on mange ?, écrit par la journaliste Frédérique Basset, déjà co-autrice d'un livre sur les jardins partagés et d'un autre sur notre Gilles Clément national (à quand un prix Nobel de paysagiste-poète?). Vous l'aurez compris, nous sommes donc d'entrée de jeu dans la subversion car quelqu'un qui écrit sur pareils sujets, on peut dire que ça commence mal et qu'il faut se méfier. Surtout quand l'autrice en question se paie le luxe d'une version actualisée par des reportages (aussi instructifs qu'agréables à lire) sur des thèmes aussi suspects que la permaculture ou l'agroforesterie, c'est-à-dire l'association sur une même parcelle d'arbres et de cultures vivrières. Je passe mais quand même : que dire d'un éditeur, en l'occurrence Rue de L'Echiquier, qui en rééditant ce livre initialement paru en 2012, au prix modique d'un « écopoche » concourt à une subversion généralisée ? Surtout quand le même éditeur est connu pour de nombreuses et récurrentes publications contribuant à un bien sombre mouvement appelé, quoi ?, « Transition » ? Je vous laisse regarder leur catalogue et vous abonner à leur newsletter pour vous faire une idée, voire faire un peu de veille afin d'en référer aux hautes, très hautes autorités, au cas où une limite rouge serait franchie et qu'il faille intervenir pour faire cesser tant d'excès sous prétexte de liberté d'expression et de devoir d'information.

Lire la suite...
 
Chronique 111
27-10-2021

 

Effondrement ou résilience :

pourquoi le local est-il la bonne échelle d'action ? 

 

Image Active

  

C'est précisément à cette question qu'Alexandre Boisson et André-Jacques Holbecq apportent une réponse sous forme de guide à l'intention principale, mais pas unique, des maires dans l'ouvrage édité en France par Yves Michel, un des rares éditeurs à l'origine voici plus de 10 ans de la charte des éditeurs écolo-compatibles. En effet, dans Face à l'effondrement, si j'étais maire ? Comment citoyens et élus peuvent préparer la résilience (2019), on va au-delà de la littérature qui s'est développée ces dernières décennies sur la « territorialisation de l'action publique », autrement dit une certaine adaptation de cette dernière à -enfin!- la réalité locale, ceci essentiellement pour des raisons d'efficience après des décennies, pour ne pas dire des siècles d'intervention étatique verticale. Pourquoi est-on au-delà ? Parce qu'à la différence de la posture de chercheur où il est de bon ton d'avoir l'air de ne pas adopter une posture militante, les auteurs qui eux ne sont pas de ce sérail adoptent au contraire ouvertement cette posture. Certainement parce qu'il s'agit pour eux de s'affirmer comme experts et d'intervenir à ce titre auprès des collectivités locales qui, face à un réel changement de paradigme aussi nécessaire que globalement impensé, peuvent se trouver démunies. Certainement aussi en fonction de leur parcours original puisque l'un des deux provient davantage de l'univers de la sécurité stricto sensu puisqu'il a fait partie du Groupe de sécurité du Président de la République. D'où une certaine sensibilité à la notion de risque, à son évaluation et à la recherche de solutions pragmatiques. L'urgence à agir marque de fait cet ouvrage d'environ 150 pages, maniable et facile d'accès, cela aussi sans doute parce que les auteurs sont convaincus de l'imminence de l'effondrement.

Lire la suite...
 
Chronique 110
21-10-2021

 

Quoi l'automne, qu'est-ce qu'il a l'automne ? 

 

Image Active

  

Salut les amis et fidèles lecteurs de mes chroniques. Je vous sais désespérés mais c'est pas grave car tout le monde l'est un peu en ce (long, trop long moment) alors je ne vais pas m'apitoyer. Plus sérieusement, si vous voulez péter la forme, ben faut vous bouger et profiter que pas de confinement, que des pass « verts » (ciel!) à l'horizon. Ben alors quoi, pas heureux ? Z'êtes vraiment des gros pénibles et, sérieux, va falloir se bouger. Et pour ça, rien, non jamais rien de tel que le jardin et plus exactement le potager vivrier. Je précise « vivrier » parce que les courges tatouées pour Halloween, franchement, qu'est-ce qu'on s'en bat les flancs. A moins, justement, de les transformer en flans. Et d'ailleurs ce pourrait être l'une des recettes du précieux hors-série des 4 saisons, édité comme chacun sait par les fameuses Éditions Terre Vivante. (Je dis « comme chacun sait » et « fameuses » car, comme les politiques, je ne m'adresse qu'aux gens déjà convaincus peu susceptibles de me contredire).

Lire la suite...
 
Chronique 109
30-04-2021

 

La grande illusion de l'adaptation 

 

  

Si je devais définir l'Humanité, plutôt que le faire par son intelligence de laquelle découlerait sa nécessaire supériorité, je le ferais plus raisonnablement par sa capacité insondable à produire des illusions. Le souci, c'est qu'en principe les illusions c'est fait pour bercer. Or là, pas du tout, le délire de l'adaptation au changement climatique me donne perso le tournis. Car en la matière on produit, on produit, ça pour produire on produit mais encore un domaine où c'est pas trop de la production responsable. Au passage, après on dira des écrivains, de toute la littérature, mais au moins eux ils « délirent » généralement dans leur coin et la toxicité de leur production n'a rien à voir avec ceux qui contribuent à alimenter ce mythe mortifère. Sans parler des bénéfices. Car bien sûr que ce mythe, comme tout crime, a ses bénéficiaires avertis. Ce qui pourrait, si on voulait vraiment bien camper le décor, nous conduire à compléter la définition ci-dessus de l'Humanité : espèce à grande capacité de malhonnêteté sous couvert de préoccupations morales occasionnelles.

Lire la suite...
 
Suite...
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 49 - 56 sur 155
© 2022 locobio
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.