• JoomlaWorks Simple Image Rotator

Connexion

Pour vous tenir informé de notre actualité, ouvrez un compte.





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Syndication

Syndication

Cogitations et actions
Chronique 57
04-12-2012
Un Noël sous le signe de « la Survivance »

  

Voici venu le temps de la chronique béate, le but étant qu'elle ne le soit pas trop.

Alors autant relire mes précédentes chroniques sur le sujet car vous y trouverez de bonnes idées de cadeaux:

http://locobio.fr/site01/index.php?option=com_content&task=view&id=126&Itemid=9 (2011)

http://locobio.fr/site01/index.php?option=com_content&task=view&id=115&Itemid=1 (2010)

 

Bon, je vous l'accorde, placer Noël sous le signe de la survivance, cela peut sembler bizarre, un brin rabat-joie et raccord avec certaines idées dans l'air. A ce propos, je me demande bien pourquoi attendre, craindre ou espérer l'apocalypse puisque de toutes façons elle est plutôt derrière nous au vu de toutes les conneries déjà faites et que l'on va avoir du mal à rattraper, le but étant d'arrêter de les accumuler et de réparer. Si l'on pense aussi à tout ce que l'on ne voit pas, tout ce que l'on n'entend pas, tout ce qui est fait de mal et caché, cela incite à ne pas attendre de solution miraculeuse de l'extérieur et à regarder l'humanité en face: avec ses travers et ses facultés pour se ressaisir sur le fond, à temps. Pour cela, voici ce que je vous propose pour les semaines à venir, que je n'espère pas trop moroses, encore moins ouvertement crépusculaires.

Lire la suite...
 
Chronique 56
27-11-2012
Manger bio ? Pourquoi c'est mieux à tous points de vue

  

A propos du livre « Manger bio, c'est mieux. Nouvelles preuves scientifiques à l'appui »

« Pourquoi manger bio ? », telle est la question à laquelle le petit livre vert fluo édité par les éditions iséroises Terre Vivante (http://www.terrevivante.org/10-les-editions.htm) répond dans un format de poche, en à peine 149 pages, pour la modeste somme de 5 euros. Sa parution remonte à peine au mois dernier et vous l'avez peut-être déjà vu fleurir à côté des caisses des Biocoop et autres magasins d'alimentation biologique. Sa sortie et sa diffusion massive s'expliquent par le contexte de déni permanent qui affecte la plus-value de ce type d'alimentation. Les intérêts bien établis dans l'alimentation conventionnelle, issue d'une agriculture productiviste, standardisée et de moindre performance au regard des nouveaux critères du développement durable, sont en effet menacés par l'expansion d'une autre alimentation, meilleure; aussi les campagnes de dénigrement sont-elles permanentes et assez agressives. D'où la nécessité de contre-argumenter.

  
Lire la suite...
 
Chronique 55
16-11-2012
Des élixirs et une dameuse...

  

… c'est tout ce que vous pourrez trouver au Festival International des Métiers de la Montagne (http://www.metiersmontagne.org) qui vient de démarrer à Chambéry et s'y tiendra jusqu'au dimanche 18 novembre. Ces articles aux dimensions légèrement opposés reflètent bien le tissu économique local et le souci de LocoBio de traiter de tous les aspects de cette économie, en gros du développement personnel à la macro-économie en passant par l'éco-citoyenneté et la consommation responsable, rien que ça !

  
Lire la suite...
 
Chronique 54
23-10-2012
Le monde de demain serait-il déjà là ?

  

Une chose est certaine, c'est que ce monde meilleur, oui, n'ayons pas peur des mots et ne cédons pas à l'hyper-relativisme ambiant, certains participent activement à l'imaginer et à le faire advenir. Je pense notamment, et cette chronique lui est dédiée, au regretté Gilles Boisvert, disparu récemment et prématurément suite à un accident de la circulation qui tient encore de l'hallucination dans de nombreux esprits. Il est bien difficile, en quelques lignes, de rendre hommage à une personnalité si riche et chaleureuse tout en ayant des idées bien arrêtées et l'autorité pour les défendre, notamment auprès d'élus parfois longs à la détente.

  
Lire la suite...
 
Chronique 53
28-09-2012
Que dire, donc, de la « Rentrée » ?

 

Bon, c'était prévisible, mais l'été aurait pu nous faire penser que... que... que quoi ? Comme disait ma grand-mère, que couic, oui ! Après des semaines de vacances, c'est-à-dire de ralenti artificiel imposé, voici donc la rentrée passée. Et ses accélérations tout aussi artificielles et pénibles. A ce propos, est-ce qu'un Ministre de l'Education Nationale aura un jour le courage d'aller vraiment dans le sens de l'intérêt des enfants et des parents, de raccourcir des congés interminables ? Demandez-donc, c'est un indicateur comme un autre, aux éducateurs de rue si la deuxième quinzaine d'août n'est pas de trop et si la vacuité, la frustration de n'être pas parti, de ne pas pouvoir consommer de la route, du sable et du fun, ne crée pas des tensions en ville. Pas d'explosion, rien de spectaculaire, mais le malaise est là, concernant un plus grand nombre de personnes qui ne peuvent plus « partir » comme on dit. Il vaudrait vraiment mieux structurer plus d'activités éducatives, ludiques et sportives, les après-midi en période scolaire et lors des dites vacances. Tout un programme, de quoi hérisser le poil des stations balnéaires et autres stations de ski. Mais bon, il faut savoir ce que l'on veut : des gamins de moins en moins au fait des connaissances générales, trainant où ?, dans des Fnac où ils ne peuvent de toutes façons pas acheter tous les jours ? Ou tenir comme on peut des emplois grâce à l'économie touristique et voir grandir des gosses moins cultivés et frustrés ? Avec ses lunettes de prof autoritaire et de ministre sûr de lui, Vincent Peillon devrait avoir de bonnes idées. On attend qu'il les ait et qu'elles soient appliquées. Please, come on ! : il s'agit d'enfants, vous faites quoi au juste au gouvernement ?

 

 

Lire la suite...
 
Chronique 52
09-08-2012
Pralines, safran et volupté

 

Le Petit Robert d'après l'Apocalypse dont on ne parle plus puisqu'elle est déjà là, soit celui de 2013, définit ainsi le bénévolat : « situation d'une personne qui accomplit un travail gratuitement sans y être obligée ». Merveilleuse réalité. 

 

On est chez les Bisounours ? Réalité encore plus merveilleuse au lire du dossier publié cette semaine par l'hebdomadaire savoyard La Vie Nouvelle sur le sujet: « Bénévoles ; ils assurent la fête ». C'est cool. On est pour de bon chez les Bisounours. Je sais pas où on est, mais en tout cas y'a plein de gens qu'on rien d'autre à faire que de bosser à ouf ! Ils sont rentiers ou quoi ? Ils sont pas au courant qu'c'est la crise et qu'faut dare-dare trouver un vrai taf, s'la jouer perso ? Non mais je rêve !

 

 

Lire la suite...
 
Chronique 51
29-06-2012
Fin de campagne, début de partie

 

Ouf ! Enfin ! Terminée l'interminable période de latence avant the présidentielle et the législatives dans la foulée. Nous y sommes. Nous sommes maintenant fixés, dotés d'un « président normal ». Je ne vais pas épiloguer sur une expression qui lasse déjà et artificiellement occuper le terrain avec des débats aussi pauvres que les relations entre journalistes sportifs et footballeurs de l'équipe (penaude) de France.
Lire la suite...
 
Suite...
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 33 - 40 sur 81
© 2017 locobio
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.