• JoomlaWorks Simple Image Rotator

Connexion

Pour vous tenir informé de notre actualité, ouvrez un compte.





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Syndication

Syndication

Cogitations et actions
Chronique 70
01-03-2014

Et un membre de plus dans la grande famille des jolis révoltés:

Bienvenue à Tante Hilda !

 

  

Il y a des films, comme ça, on a peur d'être un peu injuste avec eux, d'avoir un regard un peu biaisé. Pourquoi ? Parce qu'ils sont clairement militants. Or on sait que militantisme et esthétique ne font pas forcément bon ménage, que les bonnes intentions, les bons sentiments de l'un, n'agissent pas forcément de manière bénéfique sur l'autre. C'est le risque avec Tante Hilda !, film d'animation anti-OGM de Jacques-Rémi Girerd, fondateur du studio drômois Folimage et réalisateur à succès de La prophétie des grenouilles ou de Mia et le Migou (http://www.folimage.fr/fr/production/dernieres/tante-hilda-100.htm). On risque de trop le considérer sous l'angle de son engagement « écolo », direct chiant, et pas assez sous celui, tout simplement, … du film d'animation. Or c'est d'abord et avant tout un beau film, certes peut-être pas un grand film, mais les couleurs, la musique, l'action, la variété et la justesse des personnages confirment tout l'intérêt de ce genre à part entière qui, cela fait belle lurette, est bien loin de ne s'adresser qu'au jeune public.

Lire la suite...
 
Chronique 69
24-01-2014

C'est pas jojo, et même qu'heureusement il y a les poètes

 

  

Bonne année ! Bonne année. Bonne année... Et au fait, que se souhaiter ? D'abord et surtout de ne pas, jamais, se laisser abattre par des quenelles détournées de leur objet, c'est-à-dire en sauce, dans un plat et gratinées. Ne pas se laisser abattre non plus par d'autres quenelles qui ont visiblement bien trouvé leur objet et ne se refusent pas une bonne cure de jouvence. Foin de la vertu, quelle drôle d'idée pour gouverner ! Encore un truc de philosophe, un beau reste, soit, mais dérangeant, des Lumières. On a voulu du normal ; on a du normal, du quelconque même avec un représentant de l'Etat qui défend son droit à la vie privée et qui, en même temps, capitalise sur des apparitions publiques féminines officielles visiblement depuis longtemps en décalage avec sa précieuse vie privée. C'est à n'y rien comprendre, ou alors à trop bien y comprendre

Lire la suite...
 
Chronique 68
28-11-2013

Singes, et fiers de l'être

 

  

En ces temps où une célèbre écrivain, Marie Darrieussecq pour bien la citer, a repris Genet afin de défendre une ministre de la République et sa trop peu célèbre réplique « C'est quoi, un noir ? Et d'abord, c'est de quelle couleur ? », il est temps de passer un cap linguistique, d'aller encore plus loin dans notre façon de voir les choses. Ainsi, pourquoi ne pas se demander : c'est quoi, un humain ? Et d'abord, c'est pas un animal... comme les autres ? Assez d'aliénation dans le langage -les féministes soulèvent en vain la question depuis maintenant des décennies- et assez de limites dans notre horizon. En effet, tant qu'être traité de singe sera considéré comme une insulte, alors nous continuerons tous à être perdus, totalement déconnectés du vivant comme nous le sommes de plus en plus, contraints trop souvent car nous avons de moins en moins le choix, notamment pour se nourrir sainement. Sortir des querelles politiques et promouvoir à nouveau le politique en tant qu'espace politique noble -il paraît qu'une des supériorités de l'Homme serait là...- et profiter des convulsions actuelles pour le refonder sur des bases réalistes, c'est-à-dire pleinement sur terre : ne serait-ce pas la plus belle des résolutions pour l'année qui s'en vient ?

Lire la suite...
 
Chronique 67
01-10-2013

De quoi réattaquer motivés

 

  

 

« Fleurs d'automne

Champignons

Terre profonde

Douceur

Cocon


Mais aussi

Reprise des rythmes acharnés

Pertes

De la grandeur du jour

Des êtres chers


Alors

Comment creuser notre nid

Et le sens de la vie

A la lumière de l'automne ? »




La question est pertinente, posée avec une délicate poésie par Claude-Marie Dubaux et l'association Lauzière en fleurs. D'où leurs propositions de stages, conférences, autres rendez-vous et elixirs sur www.lauziereenfleurs.com

 

 

Lire la suite...
 
Chronique 66
09-08-2013

De quoi bouquiner à l'ombre des palétuviers

 

  

Comme promis dans la chronique précédente, vous aurez plaisir à lire les ouvrages suivants, sortis récemment :

 

Lire la suite...
 
Chronique 65
30-07-2013

Exister, c'est (plus que jamais) résister

 

  

Bon... j'étais partie pour vous présenter une sélection commentée d'ouvrages à lire cet été (vous en aurez quand même un aperçu dans la chronique à venir), un large panel tout bien fait pour que chacun s'y retrouve. Autant dire que c'est raté car je me suis arrêtée au premier d'entre eux ! C'est dommage pour la diversité et le côté cosy, mais ce n'est pas si grave car -l'ai-je fait exprès?- ce premier ouvrage est aux fondements de tout. D'une certaine façon, vous le lisez et tous les autres en découlent ; vous le lisez et vous avez une pensée clef en mains, ce qui en l'occurrence n'est pas une mauvaise chose. Lisez et la route est tracée.

 

Lire la suite...
 
Chronique 64
21-06-2013

Parce que ça urge...

 

  

- Signez et faites signer la pétition pour les jardins de la Cassine sur

http://www.jardinonslaville73.org/signez-la, car

« Les jardins de la Cassine représentent un hectare de terres nourricières : c'est un véritable poumon vert pour l'agglomération de Chambéry. Humainement, c'est un lieu d’échange et de partage. Écologiquement, ce sont des sols non artificialisés qui abritent faune et flore, et constituent un refuge pour la biodiversité. Économiquement, les jardins de la Cassine assurent la production alimentaire de nombreux foyers chambériens, et ne coûtent rien à la collectivité et au contribuable. La protection des terres agricoles nourricières et l'enrichissement du lien social sont les enjeux : refusons la destruction de ces jardins familiaux. »


- Enquête publique qui les menace: mobilisez-vous maintenant !

Cette enquête est en cours. Elle dure jusqu'au 12 juillet et concerne les jardins de la Cassine, qui se situent dans le périmètre des projets et pour lesquels on

nous promet la destruction. A leurs côtés, faites entendre le contraire !

Pour ce faire, il est nécessaire que chacun, individuellement, participe à

cette enquête publique. Rien de plus simple : rendez-vous aux horaires de

permanences pour discuter avec les commissaires enquêteurs et déposez

votre avis sur le registre officiel. Les horaires et les lieux ici :

http://www.chambery.fr/2020-enquete-publique-2013.htm

 

Lire la suite...
 
Suite...
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 17 - 24 sur 78
© 2017 locobio
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.