• JoomlaWorks Simple Image Rotator
Chronique 57
04-12-2012
Un Noël sous le signe de « la Survivance »

  

Voici venu le temps de la chronique béate, le but étant qu'elle ne le soit pas trop.

Alors autant relire mes précédentes chroniques sur le sujet car vous y trouverez de bonnes idées de cadeaux:

http://locobio.fr/site01/index.php?option=com_content&task=view&id=126&Itemid=9 (2011)

http://locobio.fr/site01/index.php?option=com_content&task=view&id=115&Itemid=1 (2010)

 

Bon, je vous l'accorde, placer Noël sous le signe de la survivance, cela peut sembler bizarre, un brin rabat-joie et raccord avec certaines idées dans l'air. A ce propos, je me demande bien pourquoi attendre, craindre ou espérer l'apocalypse puisque de toutes façons elle est plutôt derrière nous au vu de toutes les conneries déjà faites et que l'on va avoir du mal à rattraper, le but étant d'arrêter de les accumuler et de réparer. Si l'on pense aussi à tout ce que l'on ne voit pas, tout ce que l'on n'entend pas, tout ce qui est fait de mal et caché, cela incite à ne pas attendre de solution miraculeuse de l'extérieur et à regarder l'humanité en face: avec ses travers et ses facultés pour se ressaisir sur le fond, à temps. Pour cela, voici ce que je vous propose pour les semaines à venir, que je n'espère pas trop moroses, encore moins ouvertement crépusculaires.

Tout d'abord, éviter d'acheter un sapin. Vous imaginez l'absurdité ? Planter un arbre en sachant qu'on va le couper ? En plus pour finir mort au moment de l'année où c'est une naissance qui est au contraire célébrée ? Il y a de quoi halluciner et les traditions -souvent plus récentes qu'on veut bien les présenter- sont hallucinantes. Alors autant décorer vos plantes habituelles ou donner dans le symbole. Pourquoi pas dessiner, fabriquer son sapin avec de la récup' ? Voici un site parmi d'autres où les idées fourmillent et vous incitent à profiter de l'occasion pour libérer votre créativité :http://www.nafeusemagazine.com/Fabriquer-soi-meme-son-sapin-de-Noel-_a560.html

Si vous avez un cadeau à faire, à vous faire, alors sans hésitation mon choix va vers le remarquable roman de Claudie Hunziger, « La Survivance » (http://www.grasset.fr/automne_romanesque_2012/hunzinger.html). « La Survivance », tel est le nom d'une maison en ruines que deux libraires avaient acheté et habité une courte période à la fin des années hippies. Sauf que les libraires en question, plus très jeunes, contraints de cesser une activité devenue quasi suicidaire et confrontés à des loyers exorbitants en ville, sont obligés de gagner cet asile pour survivre. L'hiver dans les montagnes alsaciennes sera rude, certes, mais la nécessité de survivre sera aussi l'occasion, la belle, de se reconnecter avec l'essentiel, la Nature, l'Autre et soi-même. Franchement, mes mots sont faibles pour parler de ce livre. A vrai dire, c'est un peu parce que je l'ai sans doute très, trop, au cœur. Alors à vous de vous faire votre idée, de vous délecter surtout de l'intense poésie qui se dégage de ces pages d'apparente désespérance. C'est beau, c'est tout simplement beau, alors lisez-le sans réserve et vous verrez: vite, très vite, vous le relirez et vous le garderez à votre chevet comme un doux rappel à l'ordre dans le fade quotidien. Le site de l'auteure avec des informations diverses, en particulier sur la genèse de son ouvrage et ses autres réalisations, est à l'adresse suivante http://www.claudie-hunzinger.com

Dans la série on se cultive, on (se) fait plaisir et on soutient un éditeur local (Rhône), je signale l'offre spéciale des éditions La passe du vent qui, pour l'achat de trois livres, vous offrent le quatrième (le moins cher). Photographie, poésie, nouvelles et faits de sociétés, vous trouverez sans doute de quoi vous satisfaire sur : http://www.lapasseduvent.com

A offrir ou à se procurer pour bien recevoir lors des fêtes (ou d'abord l'autre puis l'un...) : le beau livre « Recevoir en bio » chez l'un des rares éditeurs éco-responsables, La Plage (http://www.laplage.fr/ecologie/Cuisine-Bio/Recevoir-en-bio_0004_165_.html). La fin d'année n'est pas la seule concernée car vous trouverez aussi de la ressource pour « un dimanche de printemps » (on dirait le nom d'un parfum chez Nature et Découvertes!), un buffet d'été, une soirée entre amis, un pique-nique, un apéro dinatoire, le plan « copains tout le week-end », un goûter pour enfants et le tea time pour les grands.

Côté boustifaille, mais fabriquée par d'autres pour pas trop se fatiguer, profiter logiquement de la période (et peut-être aussi manger mieux !...), deux adresses intéressantes car proches et dotées du trop rare label Nature et Progrès (http://www.natureetprogres.org/charte.pdf; http://www.natureetprogres.org/servicepro/sp42.pdf): d'abord Le Pain de Saint-Hugon, à Saint-Pierre d'Allevard (http://lepaindesainthugon.free.fr), pour tout ce qui est boulangerie, pâtisserie et traiteur (tartes salées et pizzas, mais sans exclusive); ensuite, un traiteur exotique bio, oui, vous avez bien lu!, basé à l'Ille d'Abeau (Isère) et en prime très accueillant (http://www.aulystraiteurexotiquebio.com). Plats uniques, buffets végétariens, tout est envisageable. Il suffit de les contacter, surtout si vous êtes une association car des tarifs spéciaux sont prévus. Et un conseil : demander pour gouter un petit morceau de gâteau à la noix de coco soit disant « raté » et vous ne serez pas déçus car il y a la dose de coco.

Pour les cadeaux à proprement parler, maintenant. Je commencerai par les enfants, avec deux initiatives qui méritent l'attention. D'abord des puzzles en bois (scierie d'à côté), fabriqués à Pontcharra, donc tout près (http://nature-en-bois.e-monsite.com). A noter, puisque Noël peut être toute l'année, la possibilité de faire réaliser un puzzle pour une occasion comme un départ à la retraite ou un anniversaire. Même souplesse au chantier d'insertion isérois L'arche aux Jouets qui propose un catalogue assez fourni de jouets et de jeux divers, solo ou coopératifs, tranquilles ou hyper-stratégiques (http://www.amafi38.com/flashjouet/flashjouet.htm). J'ai trouvé la voiture de formule 1 hyper design, profilée, super belle, très colorée. Parfois on regrette les jeunes années. Et puis on se dit qu'on ne va surtout pas craquer car si c'est pour en faire un énième bibelot, c'est pas la peine.

Pour les grands, les petits, les gros, les maigres, les blancs, les jaunes... et surtout les verts, alors il ne faut pas oublier :

- de regarder le catalogue Rue de la Nature, en se souvenant qu'il s'agit d'articles sélectionnés par la Frapna et qui lui rapportent des fonds nécessaires pour ses actions de préservation de l'environnement dans la région (http://www.ruedelanature.fr/catalogue- noel.html)

- d'aller se balader dans les divers marchés de Noël qui se succèdent chaque fin de semaine dans les petites villes et villages alentour. Celui de Chambéry se tient Boulevard du Théâtre, près des Eléphants, du 1er au 24 décembre. De nombreuses associations y ont un stand, l'occasion de faire un geste solidaire et donc de donner tout leur sens à des festivités qui peinent trop souvent à en trouver. Il ne faut pas hésiter à poser des questions pour savoir d'où viennent les articles, où va l'argent, en quoi c'est écologique. Je dis cela car le thème du marché nadal chambérien est cette année « Côté nature », afin de privilégier les filières courtes, l'artisanat, les produits bio et équitables, les produits respectueux de l'environnement. C'est une heureuse initiative, un peu sur le tard, mais cela n'empêche pas de discuter pour savoir ce qu'il en est exactement. Plus on posera de questions, plus le signal envoyé par les acheteurs sera clair et plus les choses pourront évoluer dans le bon sens. Et poser des questions, ce n'est pas qu'au marché, encore moins à Noël uniquement : on peut faire pareil en grande surface, via les messageries des services de consommateurs.

- de garder des sous pour la Ronde Gourmande qui se tiendra au Centre des Congrès Le Manège du vendredi 21 au dimanche 23 décembre. Artisans et producteurs des Bauges nous ravissent chaque année avec leur accueil et leurs productions en tout genre. Dommage pour eux que ce soit si tard car le risque est grand que bien des gens aient alors déjà fait leurs achats et soient déjà dans le rush du départ à l'autre bout de la France ou des courses pour le repas. Mais bon, maintenant que vous savez la date, à vous de la mettre sur vos tablettes, ne serait-ce que comme un agréable moment pour commencer à décompresser.

Pour compléter, je recommande deux abonnements, l'un pour adultes et l'autre pour enfants. Le premier est pour le remarquable mensuel d'informations positives, concrètes, pour bâtir un nouveau monde, L'Age de faire (http://lagedefaire-lejournal.fr). Eux aussi proposent une offre, à savoir un quatrième abonnement gratuit pour trois effectifs. Le second est pour le mensuel La Petite Salamandre qui propose aux petits chaque mois des reportages, des dessins inédits, des jeux et des bd (http://www.petitesalamandre.net).

Pour presque finir, je pense qu'aller faire un tour sur le site des éditions Elka (http://www.elkaeditions.fr), spécialisées dans le développement durable et la consommation responsable, pourraient vous donner des idées de bouquins et de DVD militants, ce qui n'empêche pas le style et la poésie. Ainsi, avez-vous déjà vu « Le temps des grâces », enquête documentaire sur le monde agricole français d'aujourd'hui, ou « La clef des terroirs », sur le vin en biodynamie et réalisée par le haut-savoyard Guillaume Bodin ? Connaissez-vous « Les carnets de Timéo » ? Non, alors découvrez-les vite car ils sont aussi informatifs que joliment illustrés... et en plus en promotion (http://www.elkaeditions.fr/la-collection-les-carnets-de-timeo/17-collection-complete-les-carnets-de-timeo.html).

Enfin, je n'imagine pas Noël sans dons, alors pensez à la Société Protectrice des Animaux et aux refuges les plus proches de chez vous qui prennent soin des sans voix par excellence (http://www.spa.asso.fr). Pensez aussi à la Fondation 30 millions d'amis qui se bat, à côté d'autres, pour l'évolution du statut juridique de l'animal, en clair qu'il ne soit plus seulement un « meuble » au regard du droit, et toutes les conséquences que cela entraine dans la mauvaise considération de ces êtres vivants au quotidien (http://www.30millionsdamis.fr). Pensez enfin à One Voice (http://www.one-voice.fr), association qui fait assez peu parler d'elle mais qui mène nombre d'actions, dont la labellisation de produits -pas que cosmétiques- moins violents vis-à-vis de ces amis si souvent peu amis lorsqu'il s'agit de prélever telle ou telle substance sur eux ou d'en tester d'artificielles sur eux. La liste actualisée de ces produits est d'ailleurs consultable sur http://label.one-voice.fr/produits. Ces informations peuvent vous aider à acheter avec plus de discernement des cadeaux comme crèmes, baumes et parfums.

Des présents moins violents, n'est-ce pas une bonne idée pour rester fidèles, incarner vraiment le message de Noël ? Et si l'on commençait par là pour que survivance rime enfin avec résilience ? Jean-Jacques Rousseau, né voici 300 ans et si criant de modernité, aurait sans doute abondé dans ce sens. Nul doute qu'il aurait aussi beaucoup apprécié les mots de Claudie Hunzinger avec lesquels je vous souhaite à tous de lumineuses fêtes de fin d'année :

«Et je cueillais des fruits sauvages.

Et je ramassais des cèpes.

Et je faisais de grands tours dans la montagne.

Et je me disais quelle paix. Adieu les histoires d'amour, les affres, les pleurs, adieu les saisons de la foudre, printemps et automne, où le chaud et le froid, l'eau et le feu, se combattent, antagonistes, inconciliables, en tempêtes magnifiques. Tu es très bien comme ça, sans sexe et sans Schweppes. Le monde, tu ne l'as jamais vu aussi précisément. Il se montre enfin à toi. Ton regard s'aiguise, ton ouïe s'affine, tes perceptions s'élargissent » (La Survivance, p.191).

 

@Yolaine de LocoBio,

3 décembre 2012



 
< Précédent   Suivant >
© 2017 locobio
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.