• JoomlaWorks Simple Image Rotator
Chronique 54
23-10-2012
Le monde de demain serait-il déjà là ?

  

Une chose est certaine, c'est que ce monde meilleur, oui, n'ayons pas peur des mots et ne cédons pas à l'hyper-relativisme ambiant, certains participent activement à l'imaginer et à le faire advenir. Je pense notamment, et cette chronique lui est dédiée, au regretté Gilles Boisvert, disparu récemment et prématurément suite à un accident de la circulation qui tient encore de l'hallucination dans de nombreux esprits. Il est bien difficile, en quelques lignes, de rendre hommage à une personnalité si riche et chaleureuse tout en ayant des idées bien arrêtées et l'autorité pour les défendre, notamment auprès d'élus parfois longs à la détente.

  
Lire la suite...
 
Chronique 53
28-09-2012
Que dire, donc, de la « Rentrée » ?

 

Bon, c'était prévisible, mais l'été aurait pu nous faire penser que... que... que quoi ? Comme disait ma grand-mère, que couic, oui ! Après des semaines de vacances, c'est-à-dire de ralenti artificiel imposé, voici donc la rentrée passée. Et ses accélérations tout aussi artificielles et pénibles. A ce propos, est-ce qu'un Ministre de l'Education Nationale aura un jour le courage d'aller vraiment dans le sens de l'intérêt des enfants et des parents, de raccourcir des congés interminables ? Demandez-donc, c'est un indicateur comme un autre, aux éducateurs de rue si la deuxième quinzaine d'août n'est pas de trop et si la vacuité, la frustration de n'être pas parti, de ne pas pouvoir consommer de la route, du sable et du fun, ne crée pas des tensions en ville. Pas d'explosion, rien de spectaculaire, mais le malaise est là, concernant un plus grand nombre de personnes qui ne peuvent plus « partir » comme on dit. Il vaudrait vraiment mieux structurer plus d'activités éducatives, ludiques et sportives, les après-midi en période scolaire et lors des dites vacances. Tout un programme, de quoi hérisser le poil des stations balnéaires et autres stations de ski. Mais bon, il faut savoir ce que l'on veut : des gamins de moins en moins au fait des connaissances générales, trainant où ?, dans des Fnac où ils ne peuvent de toutes façons pas acheter tous les jours ? Ou tenir comme on peut des emplois grâce à l'économie touristique et voir grandir des gosses moins cultivés et frustrés ? Avec ses lunettes de prof autoritaire et de ministre sûr de lui, Vincent Peillon devrait avoir de bonnes idées. On attend qu'il les ait et qu'elles soient appliquées. Please, come on ! : il s'agit d'enfants, vous faites quoi au juste au gouvernement ?

 

 

Lire la suite...
 
Chronique 52
09-08-2012
Pralines, safran et volupté

 

Le Petit Robert d'après l'Apocalypse dont on ne parle plus puisqu'elle est déjà là, soit celui de 2013, définit ainsi le bénévolat : « situation d'une personne qui accomplit un travail gratuitement sans y être obligée ». Merveilleuse réalité. 

 

On est chez les Bisounours ? Réalité encore plus merveilleuse au lire du dossier publié cette semaine par l'hebdomadaire savoyard La Vie Nouvelle sur le sujet: « Bénévoles ; ils assurent la fête ». C'est cool. On est pour de bon chez les Bisounours. Je sais pas où on est, mais en tout cas y'a plein de gens qu'on rien d'autre à faire que de bosser à ouf ! Ils sont rentiers ou quoi ? Ils sont pas au courant qu'c'est la crise et qu'faut dare-dare trouver un vrai taf, s'la jouer perso ? Non mais je rêve !

 

 

Lire la suite...
 
Chronique 51
29-06-2012
Fin de campagne, début de partie

 

Ouf ! Enfin ! Terminée l'interminable période de latence avant the présidentielle et the législatives dans la foulée. Nous y sommes. Nous sommes maintenant fixés, dotés d'un « président normal ». Je ne vais pas épiloguer sur une expression qui lasse déjà et artificiellement occuper le terrain avec des débats aussi pauvres que les relations entre journalistes sportifs et footballeurs de l'équipe (penaude) de France.
Lire la suite...
 
Chronique 50
26-06-2012
Mais où donner de la tête (suite) ?

 

Juin 2007-juin 2012 : déjà 50 chroniques et toujours la même vocation à vous informer pour mieux, donc moins, consommer. Car tel demeure bien l'objectif, n'en déplaisent aux nouvelles têtes dirigeantes nationales qui maintiennent une option de croissance hors sujet. Mais ne nous emballons pas tout de suite : nous reviendrons ultérieurement à des considérations plus directement politiques concernant les derniers mois... et les premières décisions des nouvelles têtes en question.
Lire la suite...
 
Chronique 49
26-06-2012
Mais où donner de la tête ?

 

Juin 2007-juin 2012 : LocoBio a déjà 5 ans. Il serait trop long d'effectuer un bilan détaillé de ces cinq années. Cela viendra peut-être, même sûrement. Ce qui me frappe dans l'ensemble, c'est à la fois un sentiment de « ça n'avance pas du tout, ça empire même » et simultanément « quel foisonnement d'initiatives !». Sentiment mitigé, donc, un brin paradoxal. Le tout sur fond, cependant et navrant, de forte inquiétude : oui, les initiatives sont nombreuses et on ne sait (presque) plus où donner de la tête tant les acteurs du bio et du local se multiplient. Mais... mais... mais la tendance de fond d'une économie menant tout, d'une économie prédatrice à en être morbide, est-elle pour autant inversée ? Pour l'heure, non. Reste à espérer qu'1 initiative + 1 initiative + etc... finiront par infléchir la tendance générale.
Lire la suite...
 
Chronique 48
27-03-2012
Tout va bien

 

Il n'aura échappé à personne que l'écologie politique, représentée par Eva Joly pour les prochaines élections présidentielles, peine à s'imposer dans le débat. C'est un bien doux euphémisme, à peine un an après Fukushima. Il faut dire : le Japon, c'est loin. Il faut ajouter : la fin du nucléaire, encore plus. Et puis les esprits sont trop occupés après la croissance, les années fastes, en profiter, puis les premiers doutes, en profiter encore, les doutes persistants, tenir. Tenir jusqu'à la crise, la fin sans les haricots, donc la vraie fin. Alors c'est sûr, dans ce contexte devenu tel, l'écologie politique n'est pas la priorité.
Lire la suite...
 
Chronique 47
09-02-2012
Où regarder

 

Et oui, j'ai tardé à écrire ma chronique. Excusez-moi. J'ai tardé à chroniquer, finalement comme d'autres tarde à se déclarer. Ce n'est pas contagieux. C'est juste dans l'air du temps. Rien d'alarmant, tout de très normal pour une chronique, finalement. Sauf que moi, je ne suis candidate à rien. Je ne fais qu'observer et ça fait mal. Je veux dire : ça ne pardonne pas.

Février. Nous sommes déjà en février. C'est la crise, alors « Bonne année ! ». Même en février, il n'est pas trop tard pour vous la souhaiter. Au contraire, à crise devenue chronique (Atchoum ! Atchoum ! J'ai mal au foie ou bien est-ce au dos? Et que dire de ma tête, ma pauvre tête ?)... « Bonne année » chronique aussi. A la crise comme à la crise. C'est ce que l'on va finir par dire de manière... chronique.

Lire la suite...
 
Chronique 46
14-12-2011
 Après le mois fou, Noël réenchanteur


  

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous l’aurez constaté, il n’y a pas eu de chronique en novembre. D’habitude terne, sans histoire, juste transitoire entre la rentrée à peine digérée et les fêtes de fin d’année, Novembre s’étire sur 31 longs jours.

Cette année, rien de tout cela. Novembre fut flamboyant de soleil, de sécheresse même. L’Isère en était presque devenue un ruisseau à ma surprise indicible. Et que dire de l’actualité politique, enfin je veux dire, de l’actualité économique ? Du flamboyant, au sens de jamais vu, et de la sécheresse, ça oui : dans les budgets, dans les programmes, dans les perspectives ; dans la démocratie, vidée de sa substance au beau milieu d’un silence vertigineux.

 


Lire la suite...
 
Chronique 45
21-10-2011
 Stop à la déraison: alimentons plutôt nos régions !



 
Ces jours-ci, on nous avertit que la France pourrait perdre sa note AAA. « On », c’est l’agence de notation internationale nord-américaine Moody’s. La note AAA, c’est la meilleure note, toujours selon cette holding qui a créé une échelle de notation standardisée pour évaluer la solvabilité d’une entité contractant un crédit. Le capitalisme a le génie de produire des entités comme celle-ci qui s’empare d’un sujet et s’auto-proclame ensuite indispensable pour le traiter.
 
 


Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivante > Fin >>

© 2017 locobio
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.