• JoomlaWorks Simple Image Rotator

Connexion

Pour vous tenir informé de notre actualité, ouvrez un compte.





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Syndication

Syndication

Cogitations et actions
Chronique 60
16-02-2013

Long is the road and... slow in the Pope ?

 

  

Chers tous, plus que jamais, il faut lire entre les lignes...

 

Ralentir, au présent


Je ralentis

Tu ralentis

Il ralentis... tiens, tellement qu'il renonce.

C'est qui lui ? Personne, enfin juste le Pape.

Joli signal. On se demande si c'est spontané, quelles manigances derrière. Soit.

Mais c'est déjà pas mal, inattendu car inespéré.

 

Je reprends:

Je ralentis

Tu ralentis

Le Pape ralentit

Nous ralentissons, pas assez

Vous ral...

râlez ?

Ça oui, pour râler, vous râlez.

Mais est-ce vraiment l'objet ?

Ralentissons donc ! Allez, ralentissez !

Qu'ils ralentissent et qu'on n'en parle plus !

Passons à autre chose : redevenons simplement vivants.



Un guide pour sensibiliser les résidents à la biodiversité dans les espaces verts de leur immeuble.

Une source d'idées d'activités ludiques et éducatives simples pour se rapprocher de la Nature, appréhender la notion de biodiversité et son importance : observer, photographier, enquêter, inventorier, jouer, construire, protéger... Et pourquoi pas une chasse au trésor intergénérationnelle ou assurer la relève en construisant des nichoirs ?

Quand les espaces verts, si souvent cantonnés à un rôle décoratif, se transforment en terrain d'exploration à la portée de tous.

Et félicitations au Groupe de Diffusion d'Informations sur l'Environnement (GDIE) qui est à l'origine de cette réalisation.


http://www.gdie-asso.org/actualite-34-commandez-ou-telechargez-notre-nouveau-guide-gratuit.html



Le feu qui couve


Trop peu, tout flamme, alors il s'immole devant Pôle Emploi. On lui a dit qu'il n'avait plus droit à rien, alors c'est qu'il ne doit plus servir à rien. Alors il s'immole devant Pôle Emploi. C'était un jour de trop peu. Avant que tout ne s'enflamme.



La fraternité, une valeur ringarde ou d'avenir ?


A cette question, le philosophe Bruno Mattei apporte une réponse dans divers livres dont La fraternité, est-ce possible ? aux éditions Louis Audibert, à destination des parents soucieux d'expliquer à leurs enfants ce qui n'est pas forcément toujours très clair pour eux-mêmes !


L'auteur sera présent au temps de rencontre et de débat citoyen organisé par l'association voironnaise Entr'actifs et l'Institut de Formation de Travailleurs Sociaux (IFTS) d'Echirolles. Sur le thème « Vous avez dit fraternité ? Dans notre société de consommation, qu'est-ce qui nous relie encore les uns aux autres ? » cet événement se tiendra le vendredi 29 mars, précisément à Echirolles.


Programme complet sur :

http://www.ifts-asso.com/docs/programme-colloque-fraternite-ifts-2013.pdf




Le coup de pied de la lasagne


C'était juste un peu avant la démission de l'un et l'immolation de l'autre. C'était la fin de la semaine dernière, normalement on lève le pied à ce moment-là. Et puis cette histoire de lasagnes au cheval a éclaté. Depuis, l'invraisemblable le dispute difficilement au sordide. On nous abreuve de phrases d'accroche débiles du genre « Le cheval qui se prenait pour un boeuf » et les images de carcasses défilent aussi vite sur les écrans q'on débite sous néon dans l'opacité des abattoirs.

C'est invraisemblable. Mais c'est encore sans doute en-dessous de la vérité. Et puis ce n'est pas encore assez sordide : tant qu'à montrer, enfin un peu montrer quelque chose de ce qui nous concerne intimement, on aimerait voir avant. Qu'on nous montre avant les pièces de boucher cliniquement empaquetées et les carcasses qui pendent bien sagement alignées. Oui, qu'on nous montre avant. Qui aura le cran, l'honnêteté, la dignité, de montrer au plus grand nombre, aux heures de grande écoute, les mises à mort, l'attente, le transport, les conditions d'élevage et même de conception? Qui aura ce courage ? Qui dira « ça suffit, on veut savoir, on ne veut plus manger, être traités et traiter ainsi » ?

Qui aura le courage de dire que cette course n'est pas, ne peut plus être la nôtre, que l'on s'est trompé ?

Qui sera entendu ?

Ralentir n'est pas un vain mot. Commençons par lever le pied sur les fausses lasagnes au bœuf, vraiment mondialisées, sur tous ces plats bizarrement cuisinés et de toute façon exorbitants. On verra bien si, de proche en proche, le naturel, notre naturel, ne revient pas au galop.



Il n'y a pas qu'Alceste qui est à bicyclette (très bon film) : Tonton aussi !


Vous êtes grippé ? Il file à la pharmacie pour vous et tant pis si vous lui refourguez vos microbes au passage. Il est trop fort. Vous avez raté un recommandé à la maison et vous n'avez pas le temps d'aller le chercher... enfin vous préférez peut-être lui refiler le bébé selon ce qu'il y a dans la lettre ? Comme on dit, « pas de souci », il file à la Poste pour vous. La flemme de se taper les courses et la déchetterie le week-end au lieu de manger devant la télé des bonnes crêpes au Nutella pas bio ? Lui se soucie plus de sa silhouette que vous et il y file encore pour vous ! Mais qui est donc ce héros chambérien ? Tonton livraison, bien sûr !


Découvrez maintenant son site aussi poétique, rageur qu'informatif et engageant :

http://www.tontonlivraison.fr



Donc comme le chemin est long, ralentissez, ralentissez et adoptez la « Pope attitude ».

Car ralentir n'a jamais signifié baisser les bras.

Bien au contraire.



@Yolaine de LocoBio

15 février 2013



 
< Précédent   Suivant >
© 2017 locobio
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.